Parlez à un spécialiste de croissance capillaire : (888)-444-9071
Études cliniques
Chercheur

1997
200 participants

 

1996
84 participants

 

1992
40 participants

chercheur : Pereira, J.M., 1997. Traitement de l’alopécie androgénétique* avec un extrait de protéines marines (Viviscal) et de polysaccharides. 53(3):1-5. Revista Brasileira de Medicina.
Chercheur : Majas, M. & Puuste, O., 1996. Traitement de l’alopécie en aires, l’alopécie totalis et l’alopécie universalis avec les produits à usage oral Viviscal pendant 12 mois. Swedish Alopecia Society.
Une étude comparative d'un nouveau supplément alimentaire, Viviscal, avec extrait de poisson pour le traitement de l'alopécie androgénique héréditaire chez les jeunes hommes. Par A. Lassus et E.Eskelinen. Département de la recherche dermatologique, ARS-Medicina, Helsinki, Finlande.
Résultats

75,3 % des patients ont observé une diminution sensible de la chute des cheveux et 14,6 % ont connu une repousse partielle.

Les résultats indiquent que l’utilisation de polysaccharides à base de produits marins est bénéfique pour le traitement de l’alopécie androgénétique afin de stabiliser la chute des cheveux. De même, plus l’alopécie androgénétique est traitée rapidement, plus les chances de résultats positifs augmentent.

Après six mois de traitement, 92 % du groupe atteint d’alopécie en aires ont connu une repousse de cheveux permanents. Après quatre mois de traitement, 83,3 % du groupe atteint d’alopécie totalis ont connu une repousse de cheveux permanents et 31,8 % du groupe atteint d’alopécie universalis a connu une repousse de cheveux permanents après 5 mois. Le traitement complet a été observé dans 14 % des cas du premier groupe, 25 % du second et 5 % du troisième. Étude d’une durée d’un an.

100% des sujets traités ont rapporté que la perte de cheveux avait cessé au bout de 2 mois de traitement. Une augmentation moyenne pour les cheveux duveteux de 38% a été enregistrée chez les patients après 6 mois de traitement. 95% des sujets ont montré une guérison clinique et histologique.